Lorsque j'ai voulu construire mon abri de jardin, j'ai commencé par chercher des renseignements sur Internet. J'ai trouvé des récits de construction, mais jamais vraiment détaillés. C'est pourquoi, j'ai décidé de créer ce site, pour détailler pas à pas toutes les étapes de ma construction.
En espérant que cela vous soit utile.

LA GENESE DU PROJET

Nous avons emménagé dans notre maison en décembre 2015. Le garage attenant fait a peu près 38m². Et pourtant, il est devenu rapidement trop petit.
Il faut dire que nous possédons pas mal de matériel, bricolage et jardinage. Plus les vélos, trois motos et un side car. A cela s'ajoute la voiture de Christine, ma chérie, qui doit trouver sa place en hiver, pour ne pas avoir à gratter le pare-brise. Mon fidèle Kangoo Express lui, dort dehors.

C'est pourquoi, le besoin d'un abri de jardin s'est vite fait sentir.

Après avoir écumé Internet en long, en large et en travers, j'ai trouvé quelques blogs racontant les expériences de gens, qui comme moi, se sont lancés dans l'aventure d'une auto construction en parpaings, sans aucune connaissance préalable. Tous avaient en commun le désir de faire eux même leur bâtisse.

Je suis, quand même, resté sur ma faim. De nombreuses questions restaient sans réponses.

C'est pourquoi, je vais vous détailler de A à Z la construction de mon abri de jardin.

La première question que l'on s'est posé, c'est:

 
  • "quels matériaux". En parpaings, en bois, en métal ?

  • Nous voulions un abri durable et dans le style de la maison. Le parpaing s'est donc imposé logiquement.
     
  • Seconde question: "quelle surface" ?
     
  • Nous voulions éviter la case "permis de construire". Ce sera donc moins de 20m². Pour cette surface, une simple déclaration préalable de construction (DP) suffit.

    Et puis, j'avoue que l'expérience d'une construction "en dur" me tentait. Ce dernier point n'a pas été négligeable à l'heure du choix.

    Un dernier détail, qui a son importance:

    A l'exeption de la zinguerie, j'ai tout fait SEUL !
    Pas que je sois un loup solitaire, mais ayant beaucoup de temps, du fait de mon activité de LMP (Loueur Meublé Professionnel), je travaillais en semaine pendant que mes copains étaient au taf !


    J'ai eu la chance, par contre, d'être bien conseillé par mon copain Gilles, menuisier et touche à tout de talent.

    Il y a des soirs où j'avais pas mal de courbatures, notament après avoir brassé 3 m³ de beton pour les fondations et presqu'autant pour la dalle, mais quelle satisfaction !

    En résumé: Même si vous n'avez pas de la famille ou des amis pour vous aider, et si vous avez le temps, lancez-vous !
  •  
     

  • Henri dit :
    30 2020

    Bravo et félicitation pour le travail effectué.

  •  



    Créer un site
    Créer un site